dimanche 14 septembre 2014

Que pensent les riverains de la future Mosquée Cathédrale de Carpentras?

A Bordeaux ils se sont groupés en Association.Deux mois après l 'élection du controversé  socialiste nébuleux  Francis Adolphe,la construction d'une Mosquée Cathédrale à Carpentras commençait...est ce que tout a été fait dans les règles?

Est ce que les riverains avaient été informés avant la délivrance du Permis de construire?

François Hollande Francis Adolphe ? Brouillard, opacité, enfumage,mensonges et on ne sait pas tout...et "quand c'est flou.....c'est qu'il y a un loup"

Lire

""Des changements à venir pour la grande mosquée à Bordeaux

Publié le 10 septembre 2014 dans Brèves
projet-mosquee-bordeauxCe matin, le journal Bordeaux 7 publie un dossier sur le projet de grande mosquée à Bordeaux. On y apprend que Tareq Oubrou (futur imam et membre de la sulfureuse UOIF) va faire le 07 octobre prochain « une déclaration commune avec Alain Juppé concernant l’emplacement et le choix de l’architecte ».
En effet, le choix du quartier de la bastide pour ce bâtiment d’une surface de 12 000 mètres carrés, est de plus en plus décrié. Outre l’annonce d’Alain Wagner, président de l’association de l’Union de défense du citoyen et du contribuable, d’assigner la mairie de Bordeaux devant le tribunal administratif, ce sont également les riverains qui refusent ce projet.
Certains d’entre-eux, réunis au sein de « l’association des riverains du stade Promis » refusent catégoriquement la disparition du stade qu’impliquerait la construction de cette « mosquée-cathédrale ». « Nous voulons que nos conditions de vie s’améliorent, pas qu’elles se dégradent », résume Jean-Pierre Dourneau, l’un des responsables de l’association.
[cc] Infos Bordeaux, 2010-2014, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://www.infos-bordeaux.fr/].""

Les Bordelais sont furieux d'autant qu'Alain Juppé  "invite notamment ses amis de l’UMP à faire leur deuil du concept d’«assimilation» qui consiste à vouloir «effacer les origines, nier toute différence». Selon le candidat aux primaires de l’UMP, il faut «comprendre et accepter» la fidélité des immigrés à leurs origines, «source d’une diversité qui enrichit notre patrimoine».


jeudi 11 septembre 2014

11 SEPTEMBRE 2001 NE PAS OUBLIER LES VICTIMES INNOCENTES

mardi 9 septembre 2014

Violences faites aux femmes: Le maire socialiste Francis Adolphe accusé de violences et ce n'est pas la première fois

Nous nous demandons pourquoi la plainte n'a pas été déposée à Carpentras? 
Y a t'il eu des pressions?? Des collusions particulières?
Pourquoi l'affaire est délocalisée à la section de recherches de Marseille?
Qui pourrait répondre à ces questions? 

Que disent les associations féministes de Carpentras et du Vaucluse???
 Alors on se tait? 
Et puis après on demande des subventions pour défendre les violences faites aux femmes? 
..Allez, un peu de courage, Mesdames..désolidarisez vous de ce Maire...Osez!!
Relevons le courage de certaines  femmes socialistes élues dans la précédente mandature qui avaient voulu dénoncer certaines pratiques.

.notamment Mme Laurence Bosserai, ex compagne.  ( nous retrouverons l'article dans la Presse)
 Pour Carpentras avait fait état de sa lettre ouverte aux Carpentrassiens  ...
trahisons, mensonges  , manipulation  et on peut lire  "Un mois après Farid, c’est moi qui ai dû retirer une plainte gênante pour toi et en subir les conséquences, heureusement dérisoires au regard de ce qu’ont vécu d’autres personnes."

Pourquoi ???"C'est à la gendarmerie de Beaumes-de-Venise que la jeune femme a déposé une plainte il y a une dizaine de jours, et pas au commissariat de police de Carpentras, où l'on a, dit-on, "jamais enregistré d'antécédents du genre depuis que Francis Adolphe est maire". !!!!!!!!!!



Le procureur de la République à Carpentras, Yves Badorc, a confirmé que M. Adolphe était resté "quelques heures en garde à vue pour des faits de violences aggravées" sur son ancienne compagne.  source le Figaro


Nous nous rappelons  aussi qu'une plainte avait été déposée  avec audition de témoins pour une altercation à la suite d'un Conseil Municipal  en 2008!!!!

 La violence n'est jamais très loin chez certains individus!! Chassez le naturel, il revient au galop!!

 

"""Francis Adolphe il a été auditionné mercredi, de 11 heures à 18 heures, puis laissé libre, dans le cadre d'une affaire d'ordre privé.
Photo Ange Esposito
C'est une plainte déposée par l'ex-compagne de Francis Adolphe qui a conduit l'élu devant les gendarmes de Pernes-les-Fontaines. C'est là qu'il a été auditionné mercredi, de 11 heures à 18 heures, puis laissé libre, dans le cadre d'une affaire d'ordre privé désormais entre les mains de la section de recherches de Marseille.
Francis Adolphe, maire de Carpentras depuis 2008 et président de la communauté d'agglomération Ventoux Comtat venaissin depuis avril dernier, est soupçonné de violences volontaires envers celle qui était sa compagne depuis trois ans environ, prénommée Samia et âgée d'une trentaine d'années.
C'est à la gendarmerie de Beaumes-de-Venise que la jeune femme a déposé une plainte il y a une dizaine de jours, et pas au commissariat de police de Carpentras, où l'on a, dit-on, "jamais enregistré d'antécédents du genre depuis que Francis Adolphe est maire".
Reste que les faits qui auraient poussé l'ex compagne de Francis Adolphe à s'adresser aux gendarmes se seraient déroulés le 14 ou le 15 août derniers, à Montélimar, au cours d'un repas.
Hier, toutefois, le maire de Carpentras contestait les accusations figurant dans la plainte : "Il s'agit d'une affaire privée qui m'affecte profondément, et je tiens à réfuter catégoriquement l'accusation qui est portée contre moi. Si je n'étais pas maire, je ne serais pas victime d'un tel règlement de compte qui n'a qu'un seul but : me dénigrer et salir ma réputation. Ce procédé est malheureusement trop souvent employé pour nuire aux personnes, qui comme moi, choisissent de s'investir aux services des citoyens. J'ai toute confiance dans la justice de mon pays pour que la vérité soit rétablie quant aux circonstances exactes de cette relation."

Deux plaintes précédentes

Francis Adolphe, suspecté de violences par son ancienne compagne, a déjà eu affaire à la justice par le passé. En juin 2008, juste après son accession au fauteuil de maire, le tribunal de police de Carpentras l'avait reconnu coupable de dégradations et violences, une infraction de la 5e catégorie, commises à l'endroit de son ex-épouse. Alors en instance de divorce, en mai 2007, il avait donné un coup dans la vitre du véhicule de fonction de son ex-épouse, employée aux Autoroutes du Sud de la France (ASF).
La vitre avait alors volé en éclats occasionnant des coupures sur plusieurs parties du corps de la victime Francis Adolphe avait alors été condamné à 400 € d'amende avec sursis pour les violences, à 150 € pour la vitre cassée. Le maire avait dû verser 500 € à son ex-épouse. En juin 2012 encore, en pleine campagne des Législatives, le fossé s'était creuse entre Francis Adolphe et son 1er adjoint, Farid Faryssy. Les deux élus avaient offert une rupture médiatique qui avait occupé l'été des Carpentrassiens.
Dans la triangulaire de tous les dangers, dans la 3e circonscription, Francis Adolphe avait appelé au vote républicain et à soutenir l'UMP J-M Ferrand pour faire barrage à la frontiste Marion Maréchal-Le Pen. Farid Faryssy, dont l'épouse était alors la directrice de campagne de Catherine Arkilovitch, avait, lui, appelé à soutenir la candidate socialiste...
Dans le huis clos de son bureau, Francis Adolphe avait alors saisi son 1er adjoint "en lui serrant ses parties génitales" avait affirmé celui-ci qui avait déposé plainte classée sans suite en fin 2013.
S.E"" source la Provence

jeudi 28 août 2014

Personnes agées spoliées, femmes et enfants battus, terrorisés..mais dans quel monde vivons nous?

Quelle honte profitez de la faiblesse des personnes âgées! Notre population vieillit nous devons veiller sur nos anciens. 
Quelle honte  aussi .. à ceux qui  usent de violences sur leur conjoint se retrouvant avec  minerve et bandage ....ceux là ne méritent en aucun cas notre respect.  
Quelle honte à ceux qui s'en prennent à nos enfants...aux femmes, aux personnes agées. 
Quelle honte à ceux  de droite comme de gauche    qui  ne s'offusquent pas de voir des femmes suffoquant sous leur voile à la plage  pendant que Monsieur se baigne...Bravo Mme  Nadine Morano!
Ou sont les associations bien pensantes pour dénoncer tout ça?
Comme si de rien n'était...encore plus quand les personnes concernés sont des DSK en puissance ou en devenir...


"Jeudi 28 août 2014

AVIGNON L’aide ménagère avait détourné 75 000 euros à une dame de 92 ans

C’est place Pie à Avignon, là où elle avait quelques habitudes, que la Bac l’a interpellée mardi soir, vers 20 h 30. Cette femme de 48 ans était recherchée depuis décembre 2012. Un mandat de recherche avait été délivré, mais elle n’avait aucun domicile connu, après avoir été expulsée de son dernier logement. Après avoir été congédiée par son ancien employeur, surtout, une dame de 92 ans qui était devenue la victime dans cette affaire.
Son ex-aide ménagère était en effet suspectée de lui avoir volé près de 75000 euros. Une somme rondelette détournée à force de chèques frauduleux encaissés, et d’argent retiré avec sa carte de crédit, pendant plusieurs mois, entre janvier et juin 2012. Un abus de confiance qu’avait dénoncé la fille de la victime.Elle sera jugée en janvier
La nonagénaire est aujourd’hui décédée. Mais l’ancienne aide ménagère a tout avoué en garde à vue. Elle est convoquée devant le tribunal correctionnel le 5 janvier prochain."

lundi 25 août 2014

Commemoration de la libération de Carpentras 25 Aout 1944

Commémoration de la libération de Carpentras : 70 ans

Publié le 25 août 2014
Monsieur Francis Adolphe, Maire de Carpentras, et le Conseil Municipal, vous invitent à la cérémonie commémorative de la Libération de Carpentras qui se déroulera lundi 25 août 2014 à partir de 17h30
- 17h30 : Cérémonie devant la Stèle du Souvenir à Monsieur Pasculin (square jouxtant le tennis aux Allées Jean Jaurès) 
- 18h00 : Cérémonie Place du 25 août 1944

samedi 9 août 2014

Ah! cette gauche tendance soviètique qui nous renvoie aux heures sombres de l'URSS. Le goulag Français n'est pas loin

  C'est normal de subventionner les Associations et  saluer le travail des bénévoles , mais cet argent vient de la poche du contribuable..et rien de plus normal que les associations rendent des comptes quand il s'agit d'argent public. cela doit être du donnant donnant...les Français le savent bien et les Carpentrassiens aussi ...
Nous constatons encore dans cet article que les donneurs de leçons  sont majoritairement à gauche!

"""Un récent article paru dans Le Monde, sous le titre « « Dans les municipalités FN, la résistance s’organise », expose les méthodes mises en œuvre par le Forum républicain, « l’un des comités de vigilance qui ont fleuri dans les onze villes raflées par le Front national en mars »…
Si les termes employés en préambule de l’étude publiée par le "journal de référence", qui rappellent les « heures les plus sombres de notre histoire », apparaissent prometteurs, la suite du texte ne décevra pas le lecteur conscient du danger que les nouveaux élus du parti de Marine Le Pen représentent pour la démocratie.
Le papier concerne la cité varoise de Fréjus, dont le nouvel édile de 26 ans, David Rachline, menacerait de détruire le tissu associatif de sa bonne ville en limitant les subventions accordées antérieurement à différents clubs sportifs et à des centres sociaux, notamment dans certains quartiers « où la population est à 99 % musulmane », risquant ainsi, selon les combattants dudit Forum, « de faire dégénérer la situation » …
Or, non seulement l’utilisation des crédits budgétaires relève de la compétence du conseil municipal et de son maire, mais l’expérience prouve qu’acheter la paix sociale conduit à une impasse. Sans oublier que les bénéficiaires de la générosité imposée aux contribuables ne rendent jamais de comptes à ceux qui les financent
On apprend également, à la lecture de cet article décidément édifiant, que les membres de ces comités de vigilance sont renseignés par « des sources anonymes et des amis de l’ombre », leur permettant ainsi de « montrer le vrai visage du FN et d’éveiller les consciences ».
Pensez, la nouvelle équipe vient d’enlever le drapeau européen qui flottait fièrement sur la façade de l’hôtel de ville, outrage auquel ces vaillants résistants ont courageusement répliqué en organisant le 9 mai dernier une fête de l’Europe afin de « marquer les esprits et d’éclairer sur le sens de ce drapeau retiré »  !
Faut-il rappeler à ces donneurs de leçons qu’une simple consultation du site Internet du ministère de la Défense leur apprendrait que « le pavoisement des édifices publics constitue une opération à caractère hautement symbolique qui ne fait cependant l’objet d’aucun texte réglementaire » et que « le drapeau tricolore est le seul emblème qu’il convient d’arborer sur les bâtiments publics »?
Ajoutons, enfin, que la plupart des soldats de cette nouvelle "armée des ombres", ici à Fréjus, là à Cogolin ou dans la ville du Luc, toujours dans le Var, appartiennent à la CGT ou au Parti communiste, gage incontestable de leur bonne foi et de leur respect des libertés publiques.
Ce serait certainement à ce titre que si des citoyens se liguaient pour surveiller les faits et gestes des nouvelles équipes municipales de communes fraîchement conquises par un candidat de gauche ou d’extrême gauche, ces mêmes braves résistants dénonceraient ces méthodes antidémocratiques et, disons-le, horriblement fascistes…source boulevard Voltaire

lundi 4 août 2014

Un Maire Ump plus intelligent plus ouvert..ça existe! D'autres par contre, dans le Vaucluse, préfèrent insulter les electeurs RBM et lachent leurs roquets

Mathieu Madénian déprogrammé d'un festival pour avoir insulté les électeurs du FN

Le Point.fr - Publié le - Modifié le

L'humoriste, déprogrammé d'un festival à Saint-Raphaël, avait été condamné pour "injure publique" en 2013.


L'humoriste a été condamné en janvier 2013 pour injure publique à verser 1 000 euros de dommages et intérêts au Front national.
L'humoriste a été condamné en janvier 2013 pour injure publique à verser 1 000 euros de dommages et intérêts au Front national. © SYSPEO / SIPA

C'était le mot de trop. L'humoriste Mathieu Madénian a été déprogrammé du festival du rire de la ville, à Saint-Raphaël, par le maire UMP Georges Ginesta. Motif : l'humoriste avait insulté les électeurs du Front national sur un plateau télévisé en 2011, les traitant de "fils de p...", rapporte Var-Matin.
C'est à la demande de l'opposition FN que l'affaire est abordée le 24 juillet au conseil municipal. Au cours de la séance, le conseiller FN Nicolas Melnikowicz demande l'annulation de la représentation au motif que Mathieu Madénian, condamné pour ses propos, "n'a, à ce jour, toujours pas présenté d'excuses publiques". Le maire de la ville, qui n'était visiblement pas au courant du passif du comique, a tranché en faveur du FN : "On peut ne pas être d'accord avec un parti politique, mais ce n'est pas une raison pour insulter les Français."

Double peine

Pour ses propos, le comique a été condamné en janvier 2013 à 1 000 euros d'amende avec sursis pour injure publique ainsi qu'à verser 1 000 euros de dommages et intérêts au parti et 1 500 euros de frais de justice. Une condamnation qui n'a pas suffi, aux yeux de la mairie, à éponger le préjudice. Mathieu Madénian avait pourtant exprimé un simulacre de regret, dans une interview à La Dépêche en juillet 2013 : "Mon boulot à moi, c'est d'être marrant. Ça, ça ne l'était pas." Et d'ajouter, néanmoins, que "parmi les électeurs du FN, il y a quand même des gens particuliers", visant certains spectateurs venus perturber son spectacle à l'époque, après l'affaire.
Après l'annulation de son spectacle, le comique a publié une réponse sur sa page Facebook, dissimulant à peine son aigreur derrière des piques pince-sans-rire. "D'une part, mon spectacle contient des blagues sur les Noirs, les Arabes, les Chinois et les Juifs et cadre donc parfaitement avec la politique de la ville", lâche-t-il, ajoutant : "Enfin, j'étais prêt à faire amende honorable en virant mon régisseur d'origine gitane afin de le livrer à la vindicte populaire." La décision du maire n'a pas laissé le FN insensible. Le lendemain du conseil municipal, Georges Ginesta a reçu un message de félicitations de... David Rachline. Son voisin, le maire FN de Fréjus le remercie d'avoir déprogrammé le "voyou" Mathieu Madénian."""SOURCE Le POINT

samedi 2 août 2014

Monsieur le Sénateur sortant et si le social était d'abord, et en premier lieu, à droite ?

"Anonyme a dit...REPONSE PARTIELLE A MONSIEUR ALAIN MILON

Monsieur le Sénateur sortant et si le social était d'abord, et en premier lieu, à droite ? Et s'il ne venait pas initialement de ce même côté ? Quelle remise en cause ! Pourtant, l'histoire le prouve : la droite n'a jamais négligé cet aspect si important, contrairement à la gauche. Elle en est même à l'origine...
Par ailleurs, les plus grandes réformes sociales ont été mises en œuvre par la droite, le plus souvent des libéraux :
- François Guizot fait voter en 1841 la 1ère loi française pour limiter le travail des enfants dans les usines,
- en France toujours, Frédéric Bastiat intervient le premier en 1849 pour énoncer et demander la reconnaissance du principe du droit de grève,
- Emile Ollivier convaint en 1864 Napoléon III d'abolir le délit de coalition, qui interdisait aux ouvriers de se regrouper pour défendre leurs intérêts,
- encore en France, Pierre Waldeck-Rousseau fait voter la loi de 1884 qui reconnaît la personnalité civile aux syndicats (les socialistes y étaient d'ailleurs hostiles !),
- Bismarck met en place, en Allemagne, dès 1883/1884 une assurance maladie, une assurance vieillesse, une assurance invalidité et une assurance accident pour les travailleurs,
- Lord William Beveridge crée, en 1942, la Sécurité Sociale en Grande-Bretagne,
- le Général de Gaulle accorde le droit de vote aux femmes françaises en 1945,
- Georges Bidault, l'un des fondateurs du MRP et partisan de l'Algérie française, crée le SMIG (ancêtre du SMIC) en 1950,
- le Général de Gaulle instaure en 1967 le système de participation obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés,
- en 1974, la majorité électorale est abaissée de 21 à 18 ans par Valéry Giscard d'Estaing,
- Simone Veil défend et fait voter la loi sur l'interruption volontaire de grossesse en 1976,
- Jacques Chirac, dans sa très courte période libérale (1986-1988) crée l'ANPE et impose un quota de salariés handicapés dans les entreprises...jusqu’à la loi de 2005 !

Les illustrations sont nombreuses. Et contredisent les clichés d'une droite terriblement capitaliste, totalement inhumaine, viscéralement amorale : où sont là les vols et les plagiats que la gauche dénonce avec virulence ? Cette dernière devrait au contraire regarder de son côté ses propres réformes et constater qu'en dépit de quelques évolutions sans référendums (l'abolition de la peine de mort, par exemple), elle a été le plus souvent aveugle, à la remorque et beaucoup de ses réformes n'ont pas eu les effets escomptés : les 35 heures ont-elles d'abord bénéficié aux employés et ouvriers ? Ont-elles permis de vraiment réduire le chômage ? Il ne s'agit pas là de joute idéologique, mais d'honnêteté intellectuelle.
Tout comme les clichés ont la vie dure, le social est bien à droite : il est même de droite. L'histoire, dès lors qu'on la regarde avec honnêteté, est là pour le prouver. Les voleurs et auteurs de plagiats ne sont-ils donc pas, finalement, à gauche ?"