OUVRIR LES YEUX

« En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. » Chamfort

jeudi 24 avril 2008

Office de tourisme de Carpentras

En récupérant la présidence de l’office de tourisme, la nouvelle municipalité a réussi
son hold-up grâce à des manœuvres d’intimidation !

Il parait que le tiers-Maire avait mis la pression en envoyant des émissaires ou en téléphonant personnellement à plusieurs professionnels membres du conseil d’administration (hôteliers, restaurateurs, et autres….).

Pour la première fois à Carpentras, en avant première, le nouveau maire a imposé sa présence dans un conseil d’administration d’une association, organisme indépendant. Probablement pour contrôler la fidélité de quelques affidés impressionnables.
Il a même au cours de cette séance de travail insisté fortement pour que sa propre distribution de postes soit conforme aux promesses qu’il avait faites à certains d’entre eux lors de l’élection du bureau

Les socialo-communistes veulent tirer toutes les ficelles ! Ils aiment nationaliser les entreprises pour placer leur nomenclature
A Carpentras, ils municipalisent les associations. !!
De quoi écœurer et démobiliser les bénévoles apolitiques, piliers incontournables des associations ayant toujours œuvré avec passion pour leur ville !!

11 commentaires:

Citoyen Carpentrassien a dit…

Chers, très chers électeurs de droite, qu'il est savoureux de vous lire, vous qui qualifiez "d'apolitique" tout ce qui est de votre bord et de "socialo-communiste", tout ce qui ne l'est pas.
Quel délice que cette victoire d'Adolphe (que vous grandissez en lui attribuant, ce que vous croyez être un sobriquet, le nom du Président Thiers).
C'est une recette douce amère (douce pour nous, amère pour ... vous, bien entendu) que nous savourons actuellement à Carpentras.
Au plaisr de vous lire sur ce forum.

christian a dit…

citoyen,mon ami, vous avez mal lu! ce n'est pas thiers, mais tier; petite différence ;faut pas rêver;mais c'est évident l'office de tourisme est l'exemple meme de l'organisme apolitique! il ne viendrait a l'idée de personne de demander les opinions politiquesd' un tourist! il faut être socialo communiste ,ou national socialiste pour le faire! la politisation mise en place est bien du fait de ce nouveau maire-tier qui n'est surtout pas un démocrate puisqu'il a refusé que les élus municipaux soient représentés dans le conseil d'administration de l'office de tourisme! rappel ,sous andrieu: à l'ot il y avait 7 élus de la majorité et 2 places réservées à l'opposition; avec votre idole il y en 9 pour lui !!la proportionnelle ne vous intéresse que quand ça vous arrange;la démocratie ...aussi d'ailleurs; vous ne pouvez pas vous séparer de votre naturel!
en buvant votre petit lait rapidement car il tourne vite, réfléchissez à cette situation!et revenez souvent sur ce blog, votre cas n'est pas désespéré!!!

Anonyme a dit…

Oh ! Un citoyen de gauche, un titilleur de mots, un justicier du verbe ! Mignonne confusion du genre qui s’applique la recette savoureuse de nous qualifier de droite puis de se rétracter immédiatement en nous attribuant ce qu’il voudrait que nous ne soyons pas : apolitiques. Ce serait tellement mieux s’il n’y avait que la gauche, comme en ex URSS, à Cuba, en Corée du Nord !!!
Petit rappel à ceux qui tentent de manipuler l’histoire locale, la modifier, la rénover pour leur compte, le vôtre !
Qui s’est d’abord présenté sur les listes en cachant son appartenance au PS, aux verts et au PC ? La liste d’Andrieu ? Je rêve… La liste d’Andrieu était la seule sur laquelle j’ai vu inscrit les premiers jours UMP et PR. Quel petit esprit, quelle misérable lâcheté, quel insipide mensonge cette rengaine permanente de vouloir glorifier la suffisance de la peur et la honte face aux carpentrassiens d’être de gauche ! C’est uniquement quand le FN a fait sa liste que les gens du PS, des Verts et du PC ont mis leur appartenance à la gauche, en tout petit petit en bas de l’affiche, minuscule et discret, à la loupe visible pour leurs électeurs masqués. Eh oui, nous sommes pour beaucoup de droite, ne le cachons pas et apprécions votre remarque, cher citoyen, qui permet de remettre une vérité logique sur l’écran et rappeler qu’il faudrait plus de modestie dans la victoire, la vôtre, quand la roue tourne, tourne et n’a qu’un tiers de rayons pour tenir la distance. D’amertume, sachez-le, nous n’en avons pas contre vous, mais bien après la trahison de ceux qui se disaient justement apolitiques, sans étiquette, et qui ont battu par leur alliance fragile la liste d’Andrieu qui avait d’emblée montré le courage de ses appartenances. La recette est connue, avouée, goûtée, d’une digestion qui va, vous avez raison, s’avérer difficile ! Nous ne savourons pas les mêmes choses, les mêmes valeurs, les mêmes conséquences. Ni les mêmes façons de faire ou de penser quand les choix fait par votre équipe qui se targuait de culture s’en méfie déjà en s’immisçant partout, stoppant le projet justement de culture, celui de la droite, qui devait éveiller l’intelligence et la pluralité !
Ne pensez pas amère, ni tiers, ni sobriquet ! Votre mot « actuellement » est bien le seul mot juste que nous puissions vous accorder dans votre remarque atone ! Le problème, cher citoyen, est que vous ne pourrez pas toujours faire manger les carpentrassiens dans votre plat unique aux saveurs, et vous me pardonnerez cet excès qui n’aura que le sens déformant que vous lui donnerez, un peu trop épicé. De surcroît, nous vous avons offert, sorte de trou normand, l’alternance à la Cove et je vous assure ici, sans piquant ni regret, que vous aurez un dessert plus doux que vos hypocrisies.
Prenez du plaisir (avec un « i » je vous assure, essayer pour voir de l’enlever pour imaginer la farce de vos oublis) et revenez nous voir, c’est bien votre droit, quand vos devoirs seront de vous occuper de tous les carpentrassiens, tous, car nous sommes fort heureusement un peuple qui vit sous le drapeau « bleu blanc rouge » de la démocratie, comme la majorité des carpentrassiens. Ne vous trompez pas de banière ! A bientôt !

Anonyme a dit…

Personnellement, Monsieur Citoyen, vos références semblent montrer votre inculture et votre méconnaissance de l’histoire. Je vais très rapidement vous la rafraîchir.

Thiers a trahi le peuple après son élection.
Il fut surnommer suite au bain sanglant des communards : « foutriquet ».
La semaine sanglante fit 25 000 morts sous sa présidence.
Il n’est resté que 3 ans au pouvoir. La France n’en voulait plus.

Le sobriquet que vous confondez ne grandit personne. Et votre transformation très personnelle de tiers en Thiers est navrante. Votre inculture manifeste et votre confusion à la hauteur de vos idées vous font oublier que Thiers avait les mains rouges. Je ne trouve pas, personnellement, que votre commentaire grandisse qui que ce soi. Ce serait même, de mon point de vue, une insulte pour le nouveau maire qui me semble être un banal adversaire politique. Il vaut mieux, en effet, que cette terrible et ridicule comparaison vienne de vous, home de gauche.

Seriez-vous seulement instruit par votre démagogie de gauche? Les pédants sont toujours ravalés à leur hauteur.

Quant à votre façon de « réviser » l’histoire locale, elle ressemble fortement à celle d’un autre. On dit que les extrêmes se ressemblent. C’est vrai. Seul la liste de Monsieur Andrieu avait eu, dès le début, le courage de porter une étiquette politique. Puis celle du FN. Et Monsieur Andrieu ne s’est pas allié avec les extrêmes, lui, ni avec les traîtres.

Retournez à l’école ! Alors nous aurons le plaisir de discuter entre gens sérieux, compétents et qui connaissent l’histoire de leur pays.

Anonyme a dit…

Mr Guy Bernard a quand même eu du courage de se représenter ! mais j'ai ouie dire que des professionnels connus comme étant de droite ont préféré faire allégeance à la nouvelle municipalité . Rien n'est acquis, et les gens tournent leur veste comme des girouettes. Trahison, mensonge,opportunisme, ambition, faiblesse intellectuelle, tel est l'homme!!
Parole donnée, parole reprise, les temps ont changé!!

Anonyme a dit…

Vous avez raison! certains ont tourné casaque, mais pas tous les professionnels. Par contre il aparaitraIt que deux tres proches de ses prétendus amis ont préféré une allégeance servile!!

Amitié de circonstances?
Jalousie?
Complexe d'infériorité?

Anonyme a dit…

A gauche, ils ne sont jamais divisés. C'est trop bète. Mais c'est l'exemple à suivre.Il faut dire qu'ils ont le temps... Pendant que les gens de droite travaillent.

Anonyme a dit…

fai dé ben à Bertran
té lou rend' en cagan!

Citoyen Carpentrassien a dit…

Pardonnez-moi anonyme (peut importe lequel d'ailleurs) mais quand je disais que vous grandissiez Francis ADOLPHE, c’était de l’ironie (mais peut-être ne goûtes-tu pas cette forme d’humour, camarade !). Je m’explique, je pensais que THIERS était l’une de vos idoles car s’il est vrai qu’il fut l’un des chefs historiques de la droite orléaniste, il fut notamment et surtout (comme vous le dites) responsable de l'écrasement de la Commune de Paris (et donc des gens que vous qualifiez de gauchistes) au cours de la semaine Sanglante (1871) avant de se prononcer pour la fondation d'une République conservatrice (et donc de Droite). C’est uniquement ceci d’ailleurs qui lui coûtât sa Présidence, car il fut dès lors rejeté par les monarchistes majoritaires à l’Assemblée. Ce n’est surtout pas la répression sanglante de la mobilisation populaire de la Commune qui lui a coûté sa Présidence car « Thiers, (est) le type même du bourgeois cruel et borné qui s'enfonce sans broncher dans le sang » selon Georges CLEMENCEAU, Républicain avéré et Maire de Montmartre lors de la Commune (ce n’est donc pas moi qui le juge mais l'un de ses illustres contemporains et je trouve que ce portrait-type de l’homme de Droite est assez ressemblant). Je trouvais donc assez cocasse que vous rejetiez Francis ADOPLHE, en le surnommant Adolphe TIERS, dans une belle confusion des genres ! D’ailleurs Adolphe THIERS n’a-t-il pas déclaré « Il n'y a qu'un trône et l'on ne peut l'occuper à trois. » (message de THIERS lu à l'Assemblée nationale, le jour de sa démission de la présidence de la République) ? On peut appliquer cette formule à Carpentras, non ? Ou alors, parlant du tandem “Je t’aime / Moi, non plus”, ANDRIEU / BECKER, « Un fauteuil pour deux » ? (mais je n’égare…)
Revenons à THIERS (l’homme d’État, pas la ville de la coutellerie !), Gambetta l’a proclamé « libérateur du territoire », et il siégea à l’Académie française de 1833 à 1877. Je vous trouve donc bien sévère pour le vrai homme de Droite qu’il fût ! Généralement, la critique (aisée) des gens de droite, cela me revient, non ?, dans la distributions des rôles de votre blog tragi-comique (le vilain petit canard, c’est moi, non ?).
A ben leu, chers camarades !

cloclo a dit…

citoyen, je peux t'appeler camarade! tu t'ennerves!! mais si ce blog ne te plais pas , tu vas chez celui tes copains de gauche!! C'est pour tout pareil, quand tu n'es pas bien dans une ville tu t'en vas
quand tu n'es pas bien dans un pays qui t'a acceuilli tu t'en vas, et quand cela ne va plus avec ton conjoint, tu t'en vas !
et si certains commerçants connus de Carpentras ont fait la promo de becker, tu ne vas plus chez eux! C est ta liberté et la notre!! c'est toi qui est tragi-comique!

modérato a dit…

Pour le citoyen Camarade !!!

Toujours cette façon de ramener l’histoire, de la modifier et de la réviser. Hélas, Mr Thiers était un bourgeois, certes, mais qui fut d’abord trahi par les siens, de gauches. Un bourgeois socialiste qui devint républicain, comme Mitterrand plus tard à l’envers, non ? Mais j’aime bien cette citation qui te va à merveille : « Nul ne doit faire peser sur la société le fardeau de sa paresse ou de son imprévoyance. »

Ne refaisons pas l’histoire chaque fois, camarade. Tu n’étais pas à la commune puisque tu es là. Et c’est très très gentil de nous comparer tous ici à Clemenceau même si je préfère De Gaulle. Reste que Thiers Adolphe n’est pas notre maire, nous l’avons dit, et que le tien, de tiers, n’a pas la possibilité de massacrer ses amis communards… Ou d’autres… Fort heureusement. Je vote pour des boucliers en forme de pare-brise…
Peut-être aurais-tu préféré un autre Adolphe ? Adolphe de Benjamin Constant, Monod ou encore un autre ! Allez, je plaisante. Comme toi d’ailleurs, puisque tu aimes notre humour.
J’ajoute, que la ville de Carpentras est à gauche, certes. Pas le pays, l’ami, pas le parlement ! Et as pus en Italie qu’en Grande Bretagne ! Fini le socialisme des anciens, Manuel Valls sort d’ailleurs un excellent livre ou tout cela tombe par terre ! Ou va vive à Cuba ou en Corée du Nord ! Ou dans l’Oural dans les traces de l’ex URSS ! Ou près de Tchernobyl ! C’est super ces pays pour des camarades comme toi….

J’oubliais. La définition du bourgeois, au XIXème siècle, était celle de quelqu’un qui ne travaillait pas et profitait du travail des autres. Nous, ici, on travaille tous. Les bourgeois d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes, camarade, mais sont toujours ceux qui profitent le plus du travail des autres… Evolue, mon gars, on est en 2008 ! Et ne t’excite plus sur Wikipédia pour balancer des âneries, il y a mieux pour se flatter de culture… Bonsoir.